Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Orichalque, un roman de Peter Dussoni.

Qui suis-je ?

Qui suis-je ?

Bonjour,

      Je me lance. Je vais bientôt avoir 40 ans, je suis marié, heureux papa d'un petit garçon de 6 ans. Je suis électro-mécanicien pour un grand groupe. J'aime les balades en forêt, au bord de mer, le Géocaching et la nature en général. Les jeux vidéo m'ont un peu passé. ( Mais pas tout à fait ! ) J'adore lire, romans ou bandes dessinées et vous l'aurez compris, écrire…

      J'ai toujours aimé lire, en commençant par les Fantômettes, Club des 5, Jules Verne,  "Livres dont vous êtes le héros" de mon enfance, continuant ensuite avec les anticipations fleuve noir que m'offraient mes grands parents maternels. Jeune adulte, j'utilisais l'argent de poche de la semaine, censé être utilisé pour manger le midi, pour m'acheter des livres à la place ( Terreur, Fantasy, Dark fantasy… ) J'ai souvent mangé des chips, pour tout vous avouer...

      J'écris pour le plaisir. Créer les personnages de ce roman, les faire naitre, les faire évoluer, s'entrechoquer, les sentir vivants, réels, les faire réfléchir, parfois douter, m'a énormément plu.

      Franchir le pas m'aura pris du temps, beaucoup de temps. Écrire m'a toujours plu, mais je l'ai toujours fait pour moi, de façon courte, sans songer à aller plus loin. Ou du moins, pas comme ça. Ces deux pages de Géocaching,  ici et , témoignaient pourtant de mon envie de franchir ce fameux pas.

      Et un jour, une idée, puis une autre. Pourquoi ne pas coucher ça sur le papier ? Une page, puis deux. On efface et on recommence. Tous ceux qui écrivent doivent connaitre ça, je pense. Il m'a fallu plus de deux ans. Des scènes tronquées, d'autres encore, alternatives, finalement enlevées ou modifiées. Écrire prend du temps, énormément de temps, et on y laisse toujours une part de soi-même. Et un jour, un constat : Le livre semble fini. Plus rien à ajouter, plus rien à enlever. Une sorte de cohérence, d'équilibre.

      Je dois avouer qu'arriver à la fin de l'écriture du livre et pouvoir se dire : Je l'ai fait,  elles existent au travers de ces pages, elles vivent à l'intérieur, est déjà pour moi un véritable aboutissement.

      Pourquoi le publier sur un blog, alors ? J'aime lire et, sans écrivain, pas de lecture. C'est donc déjà au départ pour le partager avec le plus grand nombre, dans l'espoir que le livre plaise et puisse, l'espace d'un moment, faire rêver le lecteur. Un moment de partage, moi en écrivant et vous en le lisant.

      Après, il y a une autre raison, beaucoup plus personnelle. Je suis autodidacte. Je n'ai jamais pris de cours pour écrire et je n'ai pas fait de grandes études. C'est une revanche. Pouvoir dire : J'y suis arrivé ! On peut quand même y arriver ! Avec des efforts, avec de la volonté, avec de la patience, en s'accrochant, même si c'est dur, même si ce n'est pas facile, on peut y arriver… C'est possible ! Il suffit de se battre !

      Pouvoir dire à ses parents, à sa femme, à ses amis : J'y suis arrivé, des gens vont lire mon roman ! Des gens l'aiment !

      Voilà, j'espère que ce livre, publié au rythme d'un chapitre par semaine, vous fera passer un agréable  moment, comme pour moi à chaque fois que je me suis mis devant mon écran, le soir, une tasse de thé ou de café à portée de main…

      Pourquoi un chapitre par semaine ? Un pavé de 500 pages peut effrayer. Une dizaine de pages par semaine (en moyenne), beaucoup moins. Et puis, nous sommes sur un blog, non ? Autant tenir le lecteur en haleine !

En marge des chapitre, un petit article, dans lequel je traite de l'inspiration. N'hésitez pas à venir donner votre propre avis :)

 

 

      Je ne savais pas trop où placer les dédicaces, mais finalement, cet endroit me semble idéal...

      A toi, Maman, pour m'avoir aidé à apprendre à lire, palliant au système scolaire qui me mettait en échec. Merci de m'avoir donné gout à la lecture, me faisant lire ce qui me plaisait et non pas ce qu'il était soi disant de bon aloi de me faire lire à mon âge.

 

      A ma femme, Céline, pour m'avoir conseillé tout au long de l'écriture de ce roman. Pour ses remarques, que je prenais souvent mal, avant de réfléchir seul dans mon coin, et de généralement faire la ou les modifications qu'elle me conseillait de faire :p

      Pour s'être brulé les yeux sur mon écran, afin de tenter de corriger un maximum de fautes et me donner son avis.

 

      A toi, Papi. Pour m'avoir fait découvrir la science fiction, pour m'avoir donné gout à ce style de littérature. Pour m'avoir fait connaitre Jimmy Guieu, Julia verlanger, et Jean Pierre Garen, alors que j'étais encore adolescent. Je n'oublierais jamais La planète des Lykans, La planète oubliée, ni La colonie perdue. C'est d'un détail de ce livre, d'ailleurs, qu'est tirée l'une des fonctionnalités de l'armure de Jade.

      Comme j'aurais aimé pouvoir te tendre mon manuscrit en te disant : Papi, la boucle est bouclée. La vie aura fait que je n'en aurais jamais l'occasion.

 

      Enfin, merci à tous ceux qui ont lu mon manuscrit, qui m'ont encouragé et grâce à qui j'ai finit par le publier sur ce blog. Merci également à vous tous, qui lisez ces lignes, pour vos passages, vos commentaires et vos abonnements de plus en plus nombreux. Je sais, grâce à vous tous, à présent, que j'ai eu raison de vouloir le partager.

       Bonnes lectures à toutes et à tous,

                                                                       Peter.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Antoine DELOUHANS 02/01/2017 21:14

Bonsoir,
Je comprends très bien ce sentiment d'avoir besoin d'écrire et surtout de partager ce rêve dont on noircit des centaines de pages.
Ecrire c'est aussi très intime c'est vrai, on y livre son histoire, ses sentiments, même si c'est par le biais de personnages.
Un début qui tient en haleine, pour le coup, le tour est joué ;)
Bonne soirée et meilleurs voeux pour cette nouvelle année, pleine de rencontres et de lecteurs supplémentaires. Et d'écrit supplémentaires j'espère!

Peter Dussoni 03/01/2017 20:09

Bonsoir et merci pour votre passage :)
Merci également pour vos encouragements, ils font plaisir.
des écrits supplémentaires, si vous entendez par là, la suite du roman, pas de souci, à un chapitre par semaine, il y en a pour plus d'un an ^^
Pour écrire autre chose, pour le moment, c'est compliqué. je proffite à fond de pouvoir partager mon premier livre. Pour le reste, je verrai ensuite. J'avoue avoir pour le moment bien peu de temps pour m'en préocuper.
Merci encore,
Bonne soirée,
Peter.

Rebecca G. 04/12/2016 23:33

Eh bien oui, vous pouvez être fier d'être allé jusqu'au bout. Ce roman est certes un aboutissement. Je vous souhaite qu'il soit également un commencement... :)

Peter Dussoni 05/12/2016 13:08

Encore une fois, merci ! je souhaite qu'il en soit de même pour vous, en version amélioré, c'est à dire, édité !
Ça prouverait au moins que des anonymes peuvent y parvenir...
Bonne journée à vous.