Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Orichalque, un roman de Peter Dussoni.

Chapitre 12 : Une nouvelle vie.

Chapitre 12 : Une nouvelle vie.

          Plusieurs milliers d'années dans le futur, Solange s'éveilla dans une pièce inondée de lumière. Elle était allongée dans un lit des plus confortables, un simple drap recouvrant son corps jusqu'à mi- torse. Il faisait bon.

            Elle jeta un œil vers la fenêtre qui laissait passer la lumière du soleil, fit une mise au point sur le verre, porta son regard au travers et fixa une branche éloignée d'une vingtaine de mètres. Puis sourit en faisant une nouvelle mise au point sur l'une des feuilles de la même branche.

            Elle se leva lentement, en s'étirant de tout son corps et fit quelques pas. Elle était vêtue d'une simple culotte blanche, opaque et d'un léger haut, blanc lui aussi. Une porte métallique lui barra le passage, tandis qu'elle voulait sortir de la pièce. Elle sourit à nouveau en tendant sa main, doigts tendus vers la porte, qui s'ouvrit en coulissant sur le côté, laissant entendre un très léger chuintement.

            Ses muscles roulant sous sa peau, recouverte de runes qui dansaient et glissaient tout le long de son corps, elle longea le couloir, passant devant plusieurs portes fermées, jusqu'à trouver ce qu'elle cherchait. Elle monta sur le piédestal qui lui faisait face et passa au travers d'un voile de lumière aux couleurs changeantes, pour émerger au milieu de la forêt, en plein soleil. Aussitôt sa vision s'adapta à la luminosité, qui ne la dérangea pas plus que ça, le soleil, ou plutôt ce qui en tenait lieu, pourtant au zénith.

— Bienvenue chez toi, murmura une voix douce, tandis qu'elle se retournait lentement.

            Lournn-Go'Ha se tenait devant elle, vêtue de ce qui aurait pu sembler n'être qu'une culotte et un soutien-gorge, mais qui mettait son corps en valeur plus que n'aurait jamais réussi le plus génial des couturiers.

            Deux mains masquèrent lentement ses yeux. Elle n'avait rien senti venir, rien entendu. Et elle comprit que quel que soit l'étendue de ses nouvelles forces, de son nouveau savoir, de sa nouvelle perception des choses, pour ses amies, elle demeurerait à jamais une enfant. Elle n'en avait cure.

            Elle inspira lentement, saturant ses poumons des odeurs autour d'elle et déclara, de sa voix claire, qui, elle, n'avait pas changé :

— Orlane !

— Bravo ! fit l'intéressée en retirant lentement ses mains, laissant Solange se retourner, avant de la serrer contre son cœur.

— Je sais tellement de choses, si tu savais, murmura Solange, tellement de choses… Comment vous avez fait pour accomplir ce miracle ?

— C'est Mielle, qu'il te faudra remercier, expliqua Lournn-Go'Ha. Elle t'a prise en charge dès ton arrivée ici. Elle t'a opérée en urgence, elle-même.

            Généralement, nous avons des chirurgiens, qu'elle a elle-même formés au cours des siècles, qui opèrent ceux dont nous avons besoin.

            Mais dans ton cas particulier, elle a bien évidemment tenu à tout faire elle-même. Et puis elle sait faire des choses qu'elle n'a jamais enseignées à personne. Tu peux considérer que tu as deux mois. Cela fait deux mois que tu es arrivée ici, sur ce vaisseau. Tu as dormi pendant ces deux mois, de façon artificielle, pendant que Mielle s'occupait de ton cas. C'est elle qui a inséré toutes ces informations dans ton cerveau. C'est elle également, qui, à la fin, a gravé toutes les runes qui courent sur ta peau. Certaines te sont d'ailleurs propres. Personne d'autre ne les a sur le corps. C'est un cadeau très personnel, de sa part.

— Vous n'en avez pas, de runes, vous…

— Non ma chérie, nous n'en avons pas besoin.

— Qui est cette Mielle qui s'est tant occupée de moi ? Et où est Jade ?

— Mielle s'est absentée quelques heures. Elle nous rejoindra. Quant à Jade, on va en parler, oui… Que dirais-tu d'un bain, à la rivière ? Je me demande à quelle vitesse tu nages, fit Lourna, rêveuse.

— Mais Jade va bien, n'est-ce pas ? émit Solange, inquiète.

— Oui et non. Tu as perdu ta confiance en moi, Solange ?

            C'est en regardant Lournn-Go'Ha bien en face qu'elle répondit :

— Non.

— Alors, que dis-tu de ce bain ? fit-elle en lui prenant doucement la main, puis se ravisant : On fait la course, toutes les trois, tu en dis quoi ? La rivière est par là, dit-elle en montrant le sud.

            Solange sembla hésiter, puis sourit :

— On fait la course !

            Elles s'élancèrent en courant, à très grande vitesse, sautant au-dessus des arbustes, évitant les troncs, jusqu'à arriver en moins de cinq minutes au cours d'eau qui serpentait paresseusement entre les arbres. Solange ne s'était jamais sentie aussi vivante, et c'est en poussant un véritable hurlement, les bras écartés, qu'elle se précipita dans l'onde dans des gerbes d'eau.

— Elle a gagné ! déclara Orlane.

— Il semblerait, oui, confirma Lourna. Oh …. Solange, regarde sur ta droite… Mielle vient de nous rejoindre.

            Solange se retourna. L'inconnue se tenait sur la rive, apparemment dans la même tenue que Lournn-Go'Ha et Orlane, les deux mains sur les hanches, dos au soleil.

La seule chose que pu remarquer la jeune femme au premier coup d'œil furent ses cheveux de miel, qui descendaient au moins jusqu'à sa taille, dont une partie, passant par devant ses épaules, descendaient eux-aussi plus bas que la ceinture.

           Le premier souvenir de Mielle, qu'elle devait garder toute sa vie, fut celui-là : Une femme altière, illuminée par le soleil, ses cheveux l'auréolant d'une gloire éclatante.

            La femme qui l'avait veillée tout au long de ses deux mois. Qui l'avait opérée, rendue telle qu'elle l'était à présent. Celle à qui elle devait de se sentir si vivante, si forte. Elle adapta sa vision au contre-jour et fit une mise au point.

 

 

Un chapitre beaucoup plus court que les autres, qui trouve sa place entre deux semaines :)

Si ces quelques lignes vous ont plu, vous pouvez vous rendre sur le prologue.

N'hésitez pas à laisser un commentaire, en bien, ou en mal ^^

Encore une fois, merci à tous ceux qui suivent ce blog et les péripéties de ses héroïnes.

L'image provient de Pixabay.

Bonnes lectures à toutes et à tous.

                                         Peter.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Antoine DELOUHANS 27/02/2017 13:25

Argh mais elle est où Jade??????? ;) mystère...

Peter Dussoni 28/02/2017 08:47

La vérité est ailleurs ^^

Maëlle B. F. 22/01/2017 23:07

J'ai des hypothèses, je verrai si j'ai bon dans une semaine ;)

Peter Dussoni 23/01/2017 18:38

Bonjour Maëlle :)
Alors pour voir si tu as bon, la semaine prochaine, cela risque d'être un peu compliqué ^^
En effet, ce chapitre est une petite parenthèse, juste pour savoir ce qu'il advient de Solange, en fait. Un saut dans le temps...
La semaine prochaine, on retrouve nos héroïnes, mais juste après qu'elles est visionnées le message du Prince des Atlantes.
Il y aura bien une réponse, mais dans quelques chapitres.
Voilà !
Merci pour ton passage, ça fait toujours plaisir.

Peter.
Note pour un prochain livre: Ne plus faire de saut dans le temps ^^

TiphaineLUE 22/01/2017 19:09

J'ai pas vraiment compris le pourquoi du comment, la transition. J'espère comprendre au pochain chapitre, parce que là je suis perdue. J'ai loupé quelque chose ou c'est normal ?

Peter Dussoni 22/01/2017 21:13

Bonsoir Tiphaine.
Les évènements de ce chapitre se déroule des milliers d'années dans le futur.
Ma femme m'avait prévenue que cela pouvait être difficile à suivre...
On apprend juste ce qu'il advient de Solange après que Jalen l'ai récupéré.
Dans le chapitre suivant, on repassera dans le présent.
Merci pour ton passage.
A bientôt.
Peter.